cinéma culture

Chocolat

18.1.16 Le Tréma

Afficher l'image d'origine
J'aimerais parler un peu plus de culture ici, au moins de temps en temps ! Culture comme ça ça peut faire pompeux, mais pour moi la culture c'est tout ce qui m'enrichit et m'apporte des choses au quotidien. Cela passe donc par la lecture (livres, magazines, infos...), le cinéma, les séries, les documentaires, les concerts, les sorties... Aujourd'hui ce sera ciné !
Mardi j'ai assisté à l'avant-première du film de Roschdy Zem "Chocolat", avec en tête d'affiche Omar Sy. Ceux qui me suivent sur Snapchat (raphaelle_brt) ont sûrement pu constater mon excitation ce soir-là, puisque ces deux acteurs étaient présents à la fin de la projection. J'aime bien Omar Sy, sans non plus lui vouer un culte. Je ne connais pas les sketchs du SAV par coeur, et j'ai simplement vu Intouchables une fois. Pourtant j'étais comme une folle de savoir qu'il serait dans la salle, parce qu'il dégage quelque chose de très positif et j'avais hâte de le voir dans un autre rôle, faire autre chose que du Omar Sy. Bref, j'étais folle aussi de voir Roschdy Zem, qui a réalisé ce très beau film sur une partie de notre histoire que nous connaissons finalement très peu.

Afficher l'image d'origine

• L'histoire 
Rafael Padilla gagne sa vie misérablement dans un cirque de province en jouant le grand noir "cannibale". Georges Footit, clown blanc, fait de lui son partenaire et le succès les mène jusqu'au Nouveau Cirque à Paris. Le duo "Footit et Chocolat" fait salle comble tous les soirs. Chocolat joue l'auguste, le nègre qui reçoit des claques à longueur de numéro, ce qui fait rire les spectateurs.  Le film repose essentiellement sur les tiraillements de Rafael, entre le succès et la volonté de s'affranchir de ce rôle de "négro", l'envie de faire du théâtre et l'argent facile du cirque, tout cela rythmé par les scènes de violence envers les noirs à l'époque, le racisme et la bienveillance coloniale envers le noir qui réussit mais qui ne doit pas sortir de son rôle de souffre-douleur.


• Mon avis •
Chocolat raconte l'histoire vraie de Rafael Padilla, clown noir dont le duo avec Footit a fait les beaux jours du Nouveau Cirque à la fin du XIX siècle. Ces deux hommes sont à l'origine du duo que l'on connaît tous aujourd'hui : celui du clown blanc et de l'auguste. Qui aujourd'hui connaît l'existence de ce clown noir, qui a pourtant eu un succès fou à l'époque ? 
Évidemment au-delà de cette belle histoire du fils d'esclaves qui devient célèbre à Paris, la place du "négro" en pleine époque de l'Exposition Universelle de 1900 est dépeinte. C'est une période très riche, de tout, où tout est possible. On découvre le monde, la culture se développe et il n'y a pas de limites : la belle époque. Le cirque qui nous paraît assez désuet aujourd'hui est à l'époque la seule source de distraction, puisque le théâtre est alors réservé à une élite intellectuelle. 

J'ai bien aimé ce film. Il est vraiment divisé en deux parties : la mise en place de l'histoire, l'ascension et le succès de Rafael puis la confrontation à la dure réalité. La seconde est clairement plus intéressante, mais l'ensemble a le mérite de créer un débat, une discussion. De plus il met un coup de projecteur sur un personnage de notre histoire, qui a tout de même marqué son temps et dont tout le monde a oublié l'existence. 
Les costumes et les décors sont magnifiques, l'ambiance, l'image, le maquillage, la lumière en font un film très esthétique. Je suis une très grande fan de films d'époque donc j'ai été servie !
Omar Sy joue vraiment très bien, il surprend parce qu'il ne joue pas ce qu'on attend de lui en tant que spectateur. Mais surtout j'ai découvert James Thierrée, petit-fils de Charlie Chaplin, incarnant Georges Footit. Cet acteur est brillant d'émotion et de justesse, c'est à mon sens la vraie révélation de ce film, il crève littéralement l'écran.

Voilà, si vous allez le voir à sa sortie (le 3 février), dites-moi ce que vous en avez pensé je serais curieuse d'avoir vos impressions ;)

Vous Aimerez Aussi

0 petits mots